Hier était un bon jour…

Bonjour

Un moment déjà que je recherche une solution pour faire réparer la carrosserie de la Velox. Mais ce n’est vraiment pas facile de trouver quelqu’un pour redresser de la tôle, aujourd’hui plus personne ne sait le faire, il faudrait que je regarde auprès des restaurateurs de voitures anciennes, mais je n’ai plus le temps de chercher. Alors j’ai décidé qu’une fois de plus je me débrouillerai par moi même. Après tout bien souvent c’est la peur de l’échec qui freine l’initiative. La peur n’enlève pas le danger alors allons y !

Sur cette photo on voit différents problèmes, il y a ces courbes larges comme des vagues. Puis il y a ce pli juste au dessus du robinet d’entrée d’eau à droite. Les courbes prises par la tôle au moment du choc seront très simples à redresser; serres joint, cales en bois tout ce qui tombe sous la main en fait et qui permettra d’exercer l’effort nécessaire à lui redonner sa forme initiale. Cela n’aura pris qu’une trentaine de minutes, c’était impressionnant mais finalement ce n’était rien. Par contre la vrai difficulté va commencer tout de suite après. Le petit pli fin dans l’angle et les différents petits défauts de matière vont être beaucoup plus compliqués à corriger. Il s’agit de laiton qu’il va falloir re chromer, alors il n’est pas question de mastiquer comme on pourrait le faire sur un surface à peindre.

Redressage de tôle laiton sur Faema Velox Fixing dents on Faema Velox

On ne voit pas super bien sur les photos mais le défaut dans l’angle est encore important. Vraiment pas facile de redonner sa forme d’origine à ce pli. J’ai modifié un chasse goupille que j’ai façonné en arrondie à son extrémité. Puis petit à petit en tapant depuis l’intérieur je suis arrivé à pratiquement supprimer toutes les traces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premier essai pour combler les impacts restant, à la brasure. Ce n’est pas une bonne solution car la tôle travaille énormément sous l’effet de la chaleur et finalement ça a plutôt tendance à aggraver le problème.

 

 

Finalement j’enlève pratiquement tout. Deuxième essai, à la brasure tendre cette fois. De l’étain de plombier, ça fond à basse température. C’est plus efficace mais ce n’est encore pas idéal.

 

Finalement il n’y a pas de solution miracle, cela prendra le temps qu’il faudra mais il vaut mieux je pense petit à petit complètement éliminer tous les petits défauts restant. En repoussant depuis l’arrière avec un marteau de carrossier tout en prenant appui sur une surface bien plane et dure. On verra ça après les fêtes de Noël et fin d’année. Pour le moment cette nouvelle vue de la Velox me plait mieux que ce que j’ai découvert en ouvrant l’emballage la première fois.

Je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de Noël.

Et une très bonne fin d’année.

Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.