Faema Mercurio 1953

 

Bonjour

Voila une restauration qui touche à sa fin, vraiment une superbe machine cette Mercurio.

Faema Mercurio by Chromesdantan

 J’ai placé le pressostat sous la bassinelle pour pouvoir régler la chauffe sans ouvrir la machine.

 Boiler and electrical detail of Faema Mercurio

Boiler and electrical detail of Faema Mercurio Boiler and electrical detail of Faema Mercurio  

 

 Câblage électrique et soupape de sécurité homologuée.

 Boiler and electrical detail of Faema Mercurio Boiler and electrical detail of Faema Mercurio

 

Montage du joint à lèvre de la tige de piston, et des joints de piston. Sur ce groupe les trous d’arrivée d’eau sont placés au dessus du joint  du dessus au repos, et en dessous du joint inférieur lorsque le levier est en bas. Pas pensé à prendre plus de photos mais des perçages de mise sous pression des lèvres sont percés tout en bas du piston pour le joint du bas. Et aussi tout en haut pour favoriser le passage de l’eau sous pression à l’intérieur de la lèvre et la plaquer sur la chemise. Après la photo j’ai finalement décidé de mettre un joint double lèvre en haut, cela fait deux lèvres orientées pour la descente du piston et une meilleure longévité.

 

Piston rod seal Faema Mercurio Piston seals on Marte and Mercurio group

 

Un ami m’a fait le plaisir d’une visite et l’honneur de bien vouloir photographier la machine pour cet article. Une vision artistique de mon travail et de la machine, je vous laisse apprécier, merci Fred.

 

Faema Mercurio by Chromesdantan Faema Mercurio Marte Group on Faema Mercurio Front of Faema Mercurio

 

Boiler and elecrical detail of Faema Mercurio Faema Mercurio Faema Mercurio Faema Mercurio Faema Mercurio Faema Mercurio

 

 

Faema Mercurio 1ere génération

Bonjour

Aujourd’hui j’ai repris les travaux sur la Mercurio. Le tube d’évacuation était dessoudé, je l’ai ressoudé et repeint.

Faema mercurio Faema mercurio Faema mercurio Faema mercurio evacuation bassinelle

 

 

J’ai déjà souvent remarqué que personne ne disait rien sur les raccords « radiateur » auxquels se raccordent le robinet d’entrée d’eau et le robinet d’eau chaude. Beaucoup j’ai l’impression ne se préoccupent pas de leur état. Je voulais savoir comment c’était fait alors j’ai démonté et je ne le regrette pas, ils étaient rouillés jusqu’à l’os. Impossible de trouver ce type de raccord en laiton ou inox en 3/4 femelle 3/8mâle alors ça sera du fait maison. Un raccords 3/4f 1/2m et un raccords à souder 3/8, sciage perçage brasage et voila 😉

Faema mercurio rebuild hot water connector on a faema mercurio Faema mercurio raccord entré eau bas Faema mercurio raccord eau chaude bas

 

 

Un peu de nettoyage aussi

Faema mercurio Faema mercurio

 

Pascal

Faut-il toujours rechromer ?

Comment refaire entièrement une machine de 60 ans sans lui enlever son histoire ?

Il est très facile de faire entièrement re chromer une machine un peu défraîchie, puis ça fait moins de travail. Mais tout le charme d’une restauration n’est il pas finalement qu’une question d’équilibre ?

Quand je regarde ma Faema Mercurio de près, je vois de très nombreux coups, des milliers de fines rayures, tout un tas de petits défauts, qu’il serait tentant de complètement supprimer.

Et quand enfin je me laisse aller à la regarder d’un œil tout autre que technique, je vois une histoire, un passé. Puis une élégance aussi, qu’elle n’avait pas j’en suis sûr lorsqu’elle était neuve. Parce qu’elle n’était qu’un simple outil de travail comme le sont toutes ces machines que nous collectionnons, alors qu’aujourd’hui elle a son histoire en plus, sa patine.

Je me languis de pouvoir commencer le remontage, j’ai commencé de traiter les éléments d’habillage, j’espère que le résultat sera équilibré parce que j’y ai passé beaucoup de temps.

 

 

Je ne ferais pas ça tous les jours

Bonjour

Je ne ferais pas ça tous les jours c’est sûr, le revêtement d’origine de cette chaudière est assez épouvantable à enlever… Une journée complète de travail !

Enfin c’est fait, et le résultat est vraiment génial, qu’elle merveille !

Faema Mercurio 1953

Deuxième partie de journée, un très beau chantier qui commence, machine Italienne qui fût fabriquée à Nice en France, une splendide Faema Mercurio.

Premières photos. En assez bon état il lui manque tout de meme quelques pièces, son nez avant et le plexi, de meme que le plexi du chauffe tasse. Beau défi, il va falloir trouver un moyen de remplacer tout ça. J’aime ce genre de défi.

Début du démontage.

Pour le moment cette machine pour le moins ancienne ne me fait pas trop de misères, j’ai la chance qu’elle ait été restaurée il y a je pense moins de 20 ans, meme si cette remise en état ne fût que partielle, elle a permis que je me retrouve aujourd’hui avec des vis et écrous suffisamment en état pour être sortis sans trop de casse. Les goujons de fixation du groupe à la chaudière à mon avis n’avaient pas été remplacés, tout attaqués par la rouille je ne les ais pas touchés pour l’instant.

Je suis très content, le groupe est dans un état incroyable, le ressort a l’air neuf, et la chemise n’a pratiquement aucune trace, cette Mercurio n’a pas dû faire beaucoup de café avant de prendre sa retraite.

Place aux images 😉